Actualités

COMMUNIQUE DE PRESSE : IL EST TEMPS DE PRENDRE POSITION POUR LA MINISTRE DE BLOCK - 20 mai 2017
A travers un communiqué de presse commun, les trois fédérations belges (bruxelloise, flamande et wallonne) de soins palliatifs demandent à la ministre de la Santé, Maggie De Block, de prendre position en faveur des soins palliatifs et réclament la mise en application de la nouvelle loi sur l'élargissement de la définition des soins palliatifs.

Les médias ont rapidement fait l'écho de ce texte que nous vous proposons à la consultation.

Enfin, divers titres ont réservé une place à la problématique, nous vous invitons à en prendre connaissance.

 

LE CONGE PALLIATIF PASSE A TROIS MOIS 4 mai 2017
En son article 76, la loi du 5 mars 2017 concernant le travail faisable et maniable (M.B. 15-03-2017) modifie la durée maximale du congé palliatif en ces termes  : "La période pendant laquelle le travailleur peut suspendre l'exécution de son contrat de travail est fixée à un mois. Cette période peut être prolongée deux fois d'un mois". En clair, le 
travailleur a droit à la suspension complète de son contrat de travail durant trois mois maximum (deux mois auparavant) en cas de soins palliatifs donnés à une personne. Le législateur entend par soins palliatifs : "toute forme d'assistance, notamment médicale, sociale, administrative et psychologique, ainsi que les soins donnés à des personnes souffrant d'une maladie incurable et se trouvant en phrase terminale".
Pour plus de renseignements sur notre site, cliquez ici !

 

PARLER DE LA MORT : UN MESSAGE AUX VIVANTS - 18 janvier 2017
Pallium, la Plate-forme de Concertation en Soins Palliatifs du Brabant wallon, souhaite partager avec les lecteurs du site de la Fédération Wallonne des Soins Palliatifs un article paru dans la revue Le Vif de ce 17 janvier 2017. A travers la plume de Bérénice Bloc, éthicienne agrégée en philosophie, et sous le titre "Parler de la mort : un message aux vivants", la plate-forme soulève la problématique de l'énonciation anticipée de nos volontés de fin de vie afin que chacun reste acteur de sa vie jusqu'au bout. Lire l'article. 

 

VIE@HOME : FOCUS SUR LA FIN DE VIE - 21 décembre 2016
Le numéro de décembre 2016 du magazine 'Vie@home' consacre sa rubrique "Focus" à la fin de vie. A travers les interviews de la directrice de notre Fédération et du président de la Cellule fédérale d'Evaluation des Soins Palliatifs (CESP), Johanne Mathy, rédactrice en chef, fait le point sur les travaux en cours suite à l'élargissement de la définition des soins palliatifs (Loi modificative du 21 juillet 2016). "De quoi faire progresser la culture palliative ?", consulter ici les articles (p. 4-8). 

 

PLANIFICATION ANTICIPEE DES SOINS - DECLARATIONS ANTICIPEES - 21 septembre 2016
Cover SPF Declanticipees2016La planification anticipée des soins est une démarche que la Fédération Wallonne des Soins Palliatifs encourage pleinement. Dans tout accompagnement palliatif, le patient doit rester l'acteur principal de sa propre fin de vie.
Afin d'informer le citoyen sur les options existantes et de respecter au mieux les choix de chacun, le SPF Santé publique vous propose une brochure explicative sur les cinq déclarations anticipées disponibles en Belgique. Voici les mots de la Ministre De Block sur cet outil : "Cette édition représente donc un instrument précieux pour les patients qui souhaitent régler eux-mêmes la planification anticipée de leurs soins. Les informations reprises dans cette brochure aideront ces personnes à réfléchir de manière consciente et méditée au sujet de leurs soins en fin de vie et leur procurent ainsi un droit d’autodétermination."
Consulter la brochure en cliquant sur la couverture ci-contre.

 

DEFINITION DES SOINS PALLIATIFS : LA LOI MODIFICATIVE EST PARUE - 7 septembre 2016

Le 23 juin 2016, la Chambre entérinait la proposition de loi sur l'élargissement de la définition des soins palliatifs débattue précédemment en Commission de la Santé. La loi modificative était attendue impatiemment... Promulgué en date du 21 juillet, le texte est paru au Moniteur Belge du 29 août dernier. Vous pouvez en prendre connaissance ici.

Comme annoncé, les modifications de l'article 2 de la loi élargissent sensiblement la définition des soins palliatifs. Une première lecture permet une analyse succincte. Ainsi :

  • le droit aux soins palliatifs est clairement reconnu ("tout patient a droit...") tout en étant précisé. L'espérance de vie n'est plus un critère limitatif ("quelle que soit son espérance de vie");
  • à la notion d'égalité d'offre de soins pour tous, le texte adjoint la suffisante disponibilité de celle-ci ("offre suffisamment large"). Si la notion reste subjective, elle a le mérite d'être inscrite dans la loi ;
  • au "respectable" constat de l'importance de la multidisciplinarité des soins de l'ancien article se substitue la garantie d'un ensemble multidisciplinaire de soins ;
  • les soins palliatifs peuvent également être entamés alors que des traitements sont encore en cours
  • les plans existentiel et spirituel de l'accompagnement sont nommément cités et complètent l'approche physique, psychique, sociale et morale du patient ;
  • l'optimalisation de la qualité de vie visée par les soins palliatifs s'élargit aujourd'hui au patient, ses proches et aidants proches (patient et sa famille précédemment) ;
  • le suivi de deuil est reconnu par la loi en ces termes "jusqu'aux soins liés pour les proches et les aidants proches jusqu'après le décès" ;
  • enfin, quelques précisions plus pratiques sont apportées.

La FWSP espère que les arrêtés de mise en oeuvre ne tarderont pas et feront écho aux recommandations et demandes des professionnels du secteur palliatif.

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 Suivant > Fin >>

Page 2 sur 4